Mobula loupianensis

(Cappetta, 1970)

DESCRIPTION:

Dents de petite taille (jusqu’à 3 mm de large et 2 mm de haut). Le dimorphisme sexuel est très net. Les dents des femelles sont de petite taille, la partie antérieure de la couronne est presque horizontale, étirée transversalement. Racine verticale, bilobée.

Les dents des mâles ont une pointe médiane bien développée, parfois bifide, portant une dépression médiane entaillant le rebord antérieur de la face orale. Dans les dents plus latérales, une paire de denticules latéraux est visible.

mobula-loupianensis

Mobula loupianensis, dents de mâle, Cabrières et Cucuron, (trait vertical = 1 mm)

mobula-loupianensis
Mobula loupianensis, dents de femelle, Cabrières et Cucuron, (trait vertical = 1 mm)

REPARTITIONS STRATIGRAPHIQUE ET GEOGRAPHIQUE:

Dans le Langhien de Loupian (Cappetta, 1970), Miocène inf. du sud de la France (Cappetta, 1984), Miocène moyen de Pologne (Schultz, 1977) et du Portugal (Jonet, 1976). Burdigalien de Caroline (Purdy et al., 2001).

RAPPORTS AVEC LES ESPECES ACTUELLES:

M. loupianensis se rapproche de l’espèce actuelle M. rochebrunei Vaillant, 1879 (Cappetta, 1970, Herman, 2000). Les dents fossiles sont un peu plus grandes.

Les espèces actuelles de ce genre fréquentent les eaux tropicales et subtropicales de la zone néritique dans l’Atlantique est.