Notorhynchus primigenius

(AGASSIZ, 1843)

DESCRIPTION:

Les dents de la mâchoire inf. (fig. 5 à 10) possèdent un cône principal suivi de 4 à 6 cônes secondaires de taille décroissante et inclinés vers la commissure. Sur le tranchant mésial du cône principal, on observe 6 à 8 denticules de taille croissante vers l'arrière. La racine est subrectangulaire, la face labiale plate, la face linguale légèrement bombée transversalement au tiers supérieur.

Les dents de la mâchoire sup. (fig. 11 à 13) sont à cuspide droite à inclinée vers l'intérieur de la gueule. Elles sont caractérisées par l'absence (pour les dents très antérieures) ou le nombre réduit (1 à 4) de denticules latéraux.

Les dents symphysaires (fig. 11) sup. sont étroites, élancées, à courbure sigmoïdale, pas de tranchant à la base de la couronne, de section subcylindrique, racine à large face basilaire. Une inférieure (fig. 6) possède 3 cônes d’un côté et 4 de l’autre.

Les dents postèrieures ou commissurales (fig. 14a et 14b) ont une racine haute et une couronne portant de petits plis longitudinaux anastomosés.

REPARTITIONS STRATIGRAPHIQUE ET GEOGRAPHIQUE:

Espèce signalée dans la région depuis longtemps. En effet, Joleaud en 1907 en citait de l’ « Helvétien » et du Tortonien inf. de Cucuron et de Vaugines.

De l’Oligocène à l’Actuel en Amérique du Nord, Europe, Australie (Cappetta, 1987).

RAPPORTS AVEC LES ESPECES ACTUELLES:

Ces dents sont peu différentes de celles de l’espèce actuelle, N. cepedianus (PERON, 1807), benthique et côtier en eaux tempérées, de la surface à 80 m de profondeur, souvent sur fond sableux. Atlantique sud, Pacifique ouest et est, Océan Indien (Van Grevelynghe & Coll., 1999).